L’huile sacrée du Pacifique, le Monoï de Tahiti

Ia ora na visiteur ! Connais-tu le Monoï de Tahiti ?

A mesure que l’été approche, cette huile de soin du Pacifique retrouve la faveur du grand public !
En effet, les légendes parlent d’un produit miracle débarqué des îles pour le bonheur de vos peaux et cheveux…
Mais ses secrets d’origine restent bien gardés !

Chez Reva Nui, fiers de la qualité de nos produits, on a décidé de tout vous dire sur le Monoï de Tahiti.

Le Monoï de Tahiti, secret de beauté des polynésiennes

Le Mono’i est né en Polynésie Française, territoire du Pacifique dont l’île principale est Tahiti.

Traditionnellement, le Monoï de Tahiti joue nombre de rôles prépondérants dans la vie des polynésiens :

  • Afin d’oindre les polynésiens à la naissance et à l’enterrement,
  • Au cours des rites traditionnels et cérémonies,
  • En remède et protection contre les moustiques et le froid
  • Mais également en tant qu’huile de beauté et de soin !
carte-reva-nui-tahiti-france
monoi-tahiti-appelation-d'origine

Dans les années 70, le Monoï de Tahiti est déjà bien connu au-delà du Pacifique.
Les grandes marques internationales commencent même à l’inclure dans la composition de leurs produits : savons, shampooings, gels douches, crèmes, laits…

Le Monoi de Tahiti porte une « Appellation d’Origine » depuis 1992.
C’est le premier produit cosmétique en France à s’en prévaloir !
Cette appellation est un garant de la provenance et qualité du produit.
Et voici pour les plus pointilleux le procédé de fabrication défini par le décret !

« Le Monoï de Tahiti est le produit obtenu par la macération de fleurs de Tiaré dans l’huile de Coprah raffinée, extraite de noix de coco récoltées dans l’aire géographique de Polynésie française au stade de noix mûres, sur des sols d’origine corallienne. Ces noix doivent provenir du cocotier «Cocos Nucifera» et les fleurs de Tiaré de l’espèce végétale «Gardenia taitensis» (Flore de Candolle) d’origine polynésienne récoltées au stade de bouton… »

Comment fabrique-t-on du Monoï de Tahiti ?

Le Monoï, c’est tout simplement le mélange de fleurs de Tiare Tahiti (la gardenia tahitensis) qu’on laisse macérer dans l’huile de coprah (coco nucifera).

Prudence à ne pas confondre huile de coprah et huile de coco ! En effet, la confusion est souvent faite entre les deux, dont la différence réside dans la préparation.

L »huile de coco est obtenue par décantation du lait de coco.

La préparation de l’huile de coprah est la première étape de préparation du Monoï.
Tout d’abord, les amandes de noix de coco sont extraites du fruit puis séchées au soleil pendant une semaine.
Puis elles sont pressées pour en obtenir l’huile. C’est cette huile raffinée qui va servir de base au Monoï.

La deuxième étape est d’y plonger les fleurs de Tiare Tahiti. Celles-ci doivent être à l’état de bouton et doivent avoir été fraîchement cueillies.
Elle reste plongée plusieurs jours dans l’huile. Enfin, elle sera filtrée afin d’obtenir le tant convoité Monoï !

De | 2017-11-21T20:06:31+00:00 juin 9th, 2017|Monoï, Uncategorized|0 Comments

Leave A Comment